Le trauma et autres articles

Introduction au Trauma

Les troubles qui affectent, pénalisent ou bloquent littéralement la vie d’une personne ne peuvent être apaisés qu’en considérant la globalité de la personne : sa dimension somatique, sa dimension cognitive, son système nerveux autonome, ses sensations, ses émotions, et sa manière d’être en relation. L’ensemble forme un tout indissociable.
Un grand nombre de ces troubles proviennent d’évènements ou de situations traumatiques.

Ces évènements ou situations peuvent ne s’être produits qu’une fois ou de manière répétée. Ils peuvent avoir été accidentels ou l’effet de déficiences de l’environnement. Ils peuvent être récents ou anciens. Certains sont perçus comme ayant impacté le corps (accident), d’autres le psychisme (traumatismes d’attachement) et d’autres encore les deux (maltraitance).

Même chevronnés, bien des thérapeutes se sentent impuissants ou démunis face au trauma, avec à juste titre la crainte que leur intervention n’aggrave la symptomatologie.

C’est pourquoi dans ce domaine il convient :
- d’étudier et de comprendre les mécanismes et processus de création du trauma
- de connaître les interventions qui peuvent soutenir la sortie du trauma
- d’expérimenter et d’intégrer les savoir-êtres et savoir-faire correspondant

CEFoRT vous propose un ensemble de formations et quelques textes pour accéder à ces compétences. Elles sont plus particulièrement fondées sur
- la SE (Somatic Experincing) élaborée par Peter Levine
- la théorie polyvagale des émotions développée par Stephen Porges
- le modèle NARM (Neuro-affectif Relational Model) créé par Larry Heller

Toutes ces approches sont fondées scientifiquement et considèrent que le traumatisme n’est pas « une condamnation à vie » car l’individu qui en souffre possède un potentiel de guérison spontané, momentanément inhibé, que des conditions bien précises vont lui permettre de libérer :
- la valorisation de ce qu’il a mis en place pour survivre
- la co-construction de ressources indispensables pour la sortie du trauma
- un processus de titration bien précis pour résoudre le trauma progressivement et respectueusement
- sa compréhension des processus de résolution du trauma et sa participation active et responsable à les soutenir


Présentation succincte de la Somatic Experiencing®

Pour Peter LEVINE, créateur de la SE ®, les symptômes du traumatisme ne sont pas liés à un évènement mais à une perturbation du système nerveux. C’est en soi une bonne nouvelle car s’ils étaient liés à l’événement, nous ne pourrions agir dessus.

Peter LEVINE nous montre que, même si nous ne pouvons ignorer les autres aspects du traumatisme (émotionnels, cognitifs, relationnels, spirituels…), sa guérison se produit au niveau du système nerveux, là où se situe la désorganisation traumatique.

La méthode thérapeutique de Peter LEVINE est fondée sur l’observation que tous les animaux, à l’état naturel, développent une réponse de figement transitoire lorsqu’ils sont en danger et qu’ils ne savent ni fuir ni attaquer. La sortie instinctuelle de cet état de figement, quand le danger est passé, leur permet d’éviter toute séquelle traumatique. Il observe que l’homme (selon son histoire, ses compétences et le contexte), peut avoir perdu cette capacité naturelle et qu’il peut rester figé des années, voire des décennies après que la menace ait disparu. Le figement chronique entretenu par la peur est selon la SE ®, à l’origine des séquelles traumatiques.

A partir de ces observations Peter LEVINE propose des méthodes efficaces de résolution du traumatisme qui ont modifié le pronostic du traumatisme pour qu’il ne soit plus une « condamnation à vie ».

Ces méthodes thérapeutiques sont facilitées par une bonne compréhension du fonctionnement du système nerveux, en particulier du système nerveux autonome (SNA) car c’est lui qui gère les réponses de fuite, attaque et figement. Les travaux récents du psychophysiologiste Stephen PORGES, qui a développé une théorie dite « polyvagale » des émotions, complètent utilement la SE® en permettant de mieux comprendre les mécanismes d’entrée et de sortie du figement en relation avec l’environnement.

Cette compréhension nous amène à envisager et à utiliser dans le traitement des personnes traumatisées des concepts un peu inhabituels mais finalement assez simples tels que : niveaux progressifs d’activation du SNA, organisation et désorganisation du traitement de l’information, sur-couplage et sous-couplage, réponse motrice adaptée, accomplissement de la réponse d’orientation défensive, décharge de l’activation, retour de la réponse d’orientation exploratoire, pistage de la sensation, vortex traumatique et contre vortex « guérisseur », titration, ressource etc.

La SE s’applique à tous les types de traumatismes (lien sur Introduction au Trauma) et considère l’individu à la fois dans sa globalité et dans sa singularité. Elle lui permet d’être acteur impliqué des processus de sa propre guérison.

Dans les contextes de catastrophes à grande échelle, tells que guerres ou catastrophes naturelles, les apports de la SE s’avèrent très bénéfiques dans le sens où ils peuvent essaimer au delà des soignants formés, par l’expérience et l’apprentissage des premiers à en bénéficier.


Références

Peter LEVINE :
• « Réveiller le Tigre, Guérir le traumatisme ». InterEditions. Paris. 2013.
• « Guérir par-delà les Mots ». InterEditions. Paris. 2014.

Eugene T. GENDLIN
« Focusing : au centre de soi ; une porte ouverte sur le langage du corps ». Les éditions de l’homme. 2006.

Stephen W. PORGES
« The Polyvagal Theory : Neurophysiological foundations of Emotions, Attachment, Communication, Self regulation ». Eds Norton Cie NY. 2011.

saving Sauvegarde en cours ...
saved Fiche sauvegardée
changed Fiche modifiée
error Sauvegarde échoué, merci de ré-essayer ultérieurement
powered by scolana - Logiciel de gestion administrative d'organismes de formation